Alsh, Restauration & Salle Polyvalente
Montmorency

La difficulté du projet tient dans la géographie accidenté du site qui se développe sur trois niveaux mais également dans la diversité des interventions projetées : construction d’une nouvelle restauration pour le groupe scolaire Pasteur, construction d’un centre de loisirs et création d’un nouvel accès sur le site..

Pour instaurer une cohérence d’ensemble, l’aménagement qualitatif des espaces extérieurs nous a semblé primordial. Le fil conducteur du projet tient dans le déroulement d’un ruban de couleur brun proche de la terre et du bois. Depuis la rue le ruban se déforme, ondule en «vague» jusqu’au nouveau centre de loisir.

Il devient façade du centre de loisirs puis toiture pour former un véritable cocon. Entre les deux pavillons des écoles Pasteur, son mouvement devient plus lisse et se termine en ligne tendue face au toit végétalisé. De part et d’autre des pavillons, le ruban habille les façades indiquant par la même les nouvelles entrées principales de chaque établissement.

Au milieu de cette insertion tellurique, la végétation semble elle-aussi reprendre ses droits. Prairie, engazonnement et sous-bois marquent les limitent de la Cour haute et donne au végétal une forte présence sur le site.

Maître d’ouvrage - Ville de Montmorency (95) 
Montant des travaux - 3 700 000 €HT 
Surface - 1450 m. + 6000 m. amgts extérieurs 
Missions - base
Nature - Construction et extension 
Programme - ALSH 100 élèves, salle d’évolution, restauration en liaison froide 390 rationnaires, mise aux normes PMR 
Cibles HQE - confort acoustique, gestion des énergies (THPE), gestion de l’eau 
Maître d’oeuvre - ICI & LA architecture 
Equipe - SCOP’ING, bet TCE et HQE / FIKIRA paysage 
Photos - P. Kozlowski
Calendrier -  livraison 2014

Les éléments structurels et utilitaires sont détournés pour offrir aux enfants des jeux informels

-  En démultipliant les poteaux sous le préau et en les disposant de manière aléatoire ils deviennent des mikados sur lesquels les enfants peuvent grimper et tourner autour.

-  Les potelets délimitant la zone de retournement de l’aire de livraison s’inscrivent sur une courbe à différentes hauteurs.

Les plus larges et les plus bas servent de poufs, les autres forment des obstacles sur lesquels les enfants peuvent grimper, sauter de l’un à l’autre.

-  Le relief de la noue qui récupère les eaux de pluie de la Cour haute est accentué pour devenir une vague minérale au creux de laquelle coule un filet d’eau (quelques jours par an). Des plissements moins importants se répercutent sur le sol de la cour jusqu’aux écoles Pasteur. Des trous disséminés dans les pentes dessinent des circuits de jeux de billes.

-